Étiqueté : savoirs situés

3

La réflexivité ne suffit pas #1 – Préambule

En disant « d’où l’on parle », « depuis quelle situations » on renforcerait ce que l’on dit ou l’on éclairerait la manière dont il faut considérer les travaux partagés. Mais est-ce si simple, et est-ce suffisant ? Raconter « qui nous sommes » ou « d’où nous venons » peut tout autant devenir un exercice de construction d’une autorité scientifique ou universitaire « dans l’absolu », plutôt que la fabulation d’un contact, d’un rapport au monde, « comment nous nous situons vis-à-vis de notre terrain de recherche, dans la situation de recherche » et même encore plus : comment nous relions-nous, comment héritons-nous, comment nous engageons-nous, comment faisons-nous alliance, comment nous mettons-nous en risque, comment nous remembrons-nous en faisant mémoire (re-member), comment fabriquons-nous en racontant ?

1

Ceulles qui savent…

Il ne s’agit pas ici pour moi de mener une réflexion sur l’ « expérience », ce qu’elle nous apprend, ce qu’elle nous empêche de connaître ou si au contraire elle est forcément nécessaire pour connaître. J’aimerais plutôt revenir...

3

Discours légitimes

Il y a un an, lors de mon premier passage dans la villa, Mélodie Faury et Marie-Anne Paveau m’avaient invitée à répondre à la question « pourquoi avoir choisi de faire une thèse sur… ? ». J’avais écrit un...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search