Étiqueté : digitalhumanities

5

Le carnet réflexif (IV). Penser en réseau, écrire en réseau

Si le développement de la pensée scientifique semble autant en adéquation avec l’écriture numérique publique, c’est que ce support, en tant que dispositif hypertextuel de lecture et d’écriture, s’inscrit dans la lignée des textes fragmentaires. Le blog doit être vu comme un texte unique et cohérent qui renonce à la linéarité du discours en proposant au lecteur une multitude éclatée de billets-fragments, considérés comme unités minimales d’écriture, inter-reliés par leur auteur.

3

Le carnet réflexif (I). Montrer la science en train de se faire

L’ensemble des écrits constitués dans le cadre d’une recherche scientifique pourraient, comme Anne Vérin le suggère, être organisés en deux catégories. D’un coté on trouverait les écrits dits alternativement « d’investigations« , « instrumentaux« , ou « de travail » ; d’un autre coté, on aurait, occupant une place à part, les écrits dits expositifs.

17

Écrire (publiquement) pour penser

La pensée vient par l’écriture. Pour approfondir, déduire, contester, rebondir, bref pour avancer, j’ai besoin de rédiger. Pour les deux raisons que sont la narration et l’audience, il n’y a que dans cet exercice que je parviens à me soumettre à une rigueur de définition, de hiérarchisation et d’argumentation. Ceci me fait dire que du point de vue de l’auteur, le texte final est souvent secondaire au vu de l’importance de l’écriture en tant qu’acte de production et de mise en forme de la pensée.

1

[Édito d’avril] De quoi le carnet est-il le miroir ?

C’est avec plaisir que j’ouvre le quatrième chapitre de ce carnet. Je vous propose pour ce mois d’avril, d’explorer l’objet réflexif qu’est – justement – le carnet de recherche en ligne (scholarly blog). Parmi les différents objets qui méritaient d’être choisis, l’écriture a eu mes faveurs, condicio sine qua non de la recherche. Elle l’initie, elle la façonne, elle la traduit, et peut-être plus encore en tant qu’expérience d’écriture publique sur/autour/à l’occasion d’une recherche en cours.