Étiqueté : altérité

5

Le carnet réflexif (III). Une forme nouvelle de récit ethnographique ?

[caption id="attachment_2129" align="aligncenter" width="430" caption="<p>Bronislaw Malinowski with natives on Trobriand Islands in 1918.</p>"][/caption]

Quand Didier Fassin écrit que les problèmes d’accès au terrain rencontrés énoncent une vérité, il nous invite non pas à nous résigner face à une demande sociale exprimée mais à faire de cette situation particulière un objet d’analyse. Objectiver des situations d’interactions pour en démêler les enjeux politiques spécifiques qui les traversent, voilà la tâche que se donne l’ethnographe quand il a conscience de ce qui se joue sur le terrain autour de sa présence.

4

Le carnet réflexif (II). Donner corps à sa pensée

J’ai précédemment développé l’idée que l’activité d’écriture privée dans le cadre de l’écrit de travail avait ceci de paradoxal qu’elle était amputé de toute forme de communication vers autrui. Ceci n’est à vrai dire qu’à moitié vrai, on peut tout à fait avancer l’argument que le soi-lecteur puisse être en certaines circonstances étranger au soi-auteur, ainsi que l’expose Baudouin Jurdant.