Le vertige

 « Cette expérience sociale résulte d’un événement inattendu ou d’une modification imprévue, plus ou moins brusque, de l’environnement des individus ; elle implique une réaction très vive, viscérale, ressentie physiquement parfois même jusqu’à l’écœurement, la nausée, le vertige ; elle conduit celui qui y est confronté à jauger et juger la manière dont l’ordre présent du monde semble s’écarter des valeurs auxquelles il adhère ; enfin, cette expérience sociale suscite un sentiment d’épouvante, de colère, de nécessité d’une réaction immédiate, qui commande un engagement dans l’action. »

 Extrait de « Choc moral » notice écrite par Christophe Traïni, in O.Fillieule, L.Mathieu, C.Péchu, Dictionnaire des mouvements sociaux, Presses de la fondation nationale des Sciences Politiques, Paris, 2009, p.101-102.

J’écrirai donc un peu plus tard.

Mercredi 7 janvier 2015, Place de la République, Paris

Mercredi 7 janvier 2015, Place de la République, Paris


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search