« Défais tes valises, on rentre dans la villa ! »

C’est bientôt la rentrée. Finie, la verdeur riante des parcs, l’extérieur de la villa est déjà plus sombre le soir, il faut mettre sa petite laine au crochet près de la porte, et fermer les volets un poil plus tôt. Bientôt, je reprendrai aussi les séjours entre la villa, les journées de cours, et autres activités qui appellent à la consommation de nuit-gravement-à-la-santé. Promis, j’aèrerai après mon départ, mais je ne garantis rien pour les taches. Les tâches ? Les deux, passons.

Mon séjour à la villa ressemblera un peu au joyeux chaos dans lequel mon blog avec des langues et des chats baigne joyeusement, mais promis, je ferai des efforts pour que ça reste lisible pour le commun des universitaires—je vais donc exposer quelques one-shots gardés précieusement dans le répertoire réflexif. Ces quelques billets me viennent de mes expériences cyborg de tâtonnements internet, de recherche, et de positionnement personnel, dans la complexité des sujets que je traite « c’est de l’analyse de discours ? C’est de la phonétique ? C’est un truc sur la graphie ? C’est du hip-hop ? C’est un peu tout ça en même temps ? ». Comme je suis terriblement facétieuse, j’expliquerai évidemment la coquille (?) du sous-titre dans un billet.

Alors défais tes valises, Liliane, on rentre dans la villa, on essaye de ne rien casser–déjà, j’étais prévue pour novembre, je crois, alors je remplace à la dernière minute une camarade ; c’est mon premier passage à la Villa, j’espère quand même ne pas trop bousculer les locataires que je connais déjà (et ceux que j’apprends à connaître à travers leurs traces numériques). J’ai peur, j’ai déjà froid, mais j’ai pas mal de choses à dire.


Laura Gabrielle Goudet

Maître de conférences en linguistique à l'Université de Rouen. Je fais de l'analyse de discours de dialectes de l'anglais sur des réseaux sociaux et de la dialectologie, et mon Graal, c'est de comprendre comment les gens ajoutent dialecte + idiolecte + lecte internet + lecte de la communauté à laquelle ils appartiennent. Je travaille aussi sur des trucs badass, les séries télé, les jeux vidéo, et les artefacts numériques. L'article de mon premier blog de linguistique que les gens ont visité le plus souvent concernait l'introduction aux contours intonatifs, déguisée en intonation des chats. Les non-linguistes m'ont prise pour une timbrée des chats, des gens m'ont demandé comment parler chat. Ca m'a motivée très moyennement, mais j'ai continué à écrire--parfois même sur les chats.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.