“Boucles étranges, spirales réflexives et autres tourbillons” – Mars 2012 – Marie-Anne Paveau & invitée

La suite des sommaires illustrés, mois après mois

En mars dernier, Marie-Anne Paveau nous a invité.e.s à la dynamique réflexive, tournée vers l’autre, vers l’extérieur, et à considérer avec attention et intérêt ce que la réflexivité « fait » à nos pratiques d’enseignants et chercheurs, et même à nos vies, à nos manières d’entrer en relation. Des boucles et tortillons, bien au-delà de l’observation complaisante de soi-même comme fin en soi. Des billets à lire et relire pour en parcourir les dimensions et les profondeurs spiralées.

1er mars 2012 – “Pourquoi je vois pas mes yeux ?”

« Après Stéphanie Messal et ses miroirs de la magie scientifique, après Mélodie Faury et ces mains qu’elle a mises à la pâte de la pensée commune, j’entre à mon tour dans la Villa Réflexive. Je m’y installe pour un mois, je l’ai agrémentée de quelques « boucles étranges, spirales réflexives et autres tortillons récursifs » et j’ai mis du Bourgogne à la cave pour recevoir les pensées amies. Pour le moment, cette expérience de carnet collectif est l’une des plus passionnantes de ma vie numérique de chercheuse et confirme la richesse tout à fait spécifique de la recherche en ligne : rencontres, dialogues, croisements, liens, collaborations. Si la recherche hors ligne est parfois, même souvent, silencieuse et solitaire (le retour sur nos travaux publiés n’est finalement pas si fréquent, explicitement en tout cas), la recherche en ligne est toujours peuplée des présences, paroles et pensées des autres. […] »

2 mars 2012 – Boucles réflexives et performatives. Quand l’énonciation s’énonce elle-même

« Dans le billet précédent, j’ai décrit rapidement cette réflexivité spécifique aux langues naturelles : on ne parle pas toujours du monde (contrairement à la vision pré-saussurienne, encore prégnante dans le sens commun, de la langue « reflet du monde »), mais on parle aussi de la parole, et on utilise le langage pour parler du langage : c’est le « méta ». Dans ce billet je voudrais montrer que cette dimension méta touche l’énonciation, et donne à certains énoncés des dimensions particulières. […] »

5 mars 2012 – “Je sais que je suis pris et compris dans le monde que je prends pour objet”

« Trois extraits de Science de la science et réflexivité de Pierre Bourdieu, paru en 2001. Le sociologue philosophe y situe sa démarche dans le cadre d’une forme de philosophie sociologique (ou de sociologie philosophique ?) de la connaissance. […] »

7 mars 2012 – Design. Strange loops

« Aujourd’hui la Villa réflexive vous propose un intermède et vous invite à visiter son exposition design : “Strange loops”. Car il n’y a pas que dans la recherche que les boucles réflexives et les étranges spirales s’inventent : dans la décoration d’intérieur et le design mobilier, chaises, banquettes et luminaires s’enroulent sur eux-mêmes dans de belles boucles fort esthétiques qui réjouissent l’œil des pensionnaires. […] »

12 mars 2012 – Against Reflexivity

« Il existe énormément de travaux sur la réflexivité en sciences humaines et sociales et il est presque impossible d’en faire un compte rendu synthétique à peu près exhaustif. C’est un thème ancien en philosophie, issu en partie de la réflexion sur la pensée de Descartes, et traité par toute la philosophie à partir du 18e siècle : la réflexivité rejoint le problème fondamental de la conscience de soi. […] »

15 mars 2012 – Sainte colère et rigoureux désaccord

« Jusqu’à présent, j’ai présenté le difficile concept de réflexivité sous divers aspects, en particulier disciplinaires. J’esquisse à partir de maintenant la silhouette de la réflexivité telle qu’elle me semble en mesure de faire quelque chose, c’est-à-dire d’avoir un effet sur nos théories, nos méthodes et nos pratiques de recherche. […] »

19 mars 2012 – Le scribe et la caméra. Quand la réflexivité se donne à voir

« La réflexivité est un “mot compliqué”, me disait un sociologue. Si ce n’était qu’un mot, il suffirait de le définir, de le modifier, de trouver un synonyme… C’est un mot, certes, mais surtout un ensemble de signifiés multiples et de référents pluriels, le tout étant fortement situé dans des contextes de pensée divers. Un concept plurivoque. Et si on le donnait à voir, cet insaisissable concept ? C’est ce que font ces trois petits films. […] »

Avec Aurore – 23 mars 2012 – La Belle au bois dormant

« Il existe une forme de réflexivité que j’appellerais volontiers « réflexivité relationnelle », qui travaille dans la recherche au sein de la relation entre enseignants et étudiants, surtout dans la situation d’encadrement de recherche. Cette réflexivité un peu singulière, Aurore et moi en avons actuellement une expérience, récemment parlée entre nous, qui fait l’objet de ce billet à quatre mains, quatre yeux et deux cerveaux, mais aussi à deux affects, deux expériences, deux féminités et deux places dans le monde, qui se sont rencontrées, regardées et réfléchies d’une manière un peu singulière dans l’espace de la recherche universitaire. […] »

26 mars 2012 – Boucles de lianes

« En cherchant des photos pour illustrer mes billets de mars, placés sous le signe de la boucle, je suis tombée sur de drôles de tortillons, parfois nommés “zigouigouis” ou “scoubidous” en légende, sur le compte d’une certaine >> Anne (Flickr). Il y avait une petite série de ces lianes de vigne sèches merveilleusement entortillées. Les photos étant sous droits, je l’ai contactée et elle m’a très gentiment autorisée à m’en servir pour le bandeau de nos Espaces réflexifs en mars, et pour réaliser la petite exposition que voici. […] »

28 mars 2012 – La connaissance réflexive : valeurs de la science et vertu épistémique

« Dans cette affaire de vrai piège et de fausse pédagogie qui a agité la blogosphère et la twittosphère ces derniers jours, il a été rarement question d’éthique ou de morale (en philosophie du langage et de la connaissance, les deux termes sont employés de manière équivalente et je suivrai ici cet usage ; alors que les termes de morale et même de philosophie morale semblent poser des problèmes en France et en français, encore englués dans des conceptions religieuses étroites et plutôt dépassées, moral philosophy va de soi en anglais). […] »

30 mars 2012 – Ce que n’est pas la réflexivité. Boucle finale

« Pendant ce mois de mars, je me suis amusée avec mes boucles, spirales et tortillons, mais il n’est évidemment pas suffisant de se promener la tête en bas, d’accomplir des acrobaties ou de simplement s’observer soi-même pour pouvoir parler de réflexivité. J’ai essayé de montrer jusqu’à présent à quel point cette notion était plastique, définie différemment selon les disciplines et pratiquée diversement par les chercheurs. Chacun semble avoir sa vérité sur la notion, et les critiques vont bon train, des conceptions de Bourdieu en particulier ; mais peu risquent finalement un travail de clarification et de description de la notion (j’évite à dessein le terme de définition et surtout la pratique définitoire, qui ne me semblent pas adaptés à cette notion, et qui ont le défaut de normer les concepts). […] »

Invitée de mars

17 mars 2012 – “La ronde qui tourne tourne”. @drmlj et ses #OmbresTracées

« Aujourd’hui la Villa réflexive accueille Delphine Regnard aka @drmlj (@drmlj aka Delphine Regnard ?). “Poupées russes, serpent, ronde” : de nouvelles images de la réflexivité dans une poétique méditation écrite sur l’écriture des traces écrites. […] »


Mélodie Faury

Docteure en Sciences de l'information et de la communication / STS Agrégée en Sciences de la Vie, de la Terre et de l’Univers

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 12/03/2014

    […] pouvoir qu’elles mettent en évidence et décrivent, nous emportent collectivement dans une boucle réflexive qui nous amène à interroger ce que nous n’avons pas nécessairement envie de remettre en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *