Auteur : Mélodie Faury

3

La réflexivité ne suffit pas #1 – Préambule

En disant « d’où l’on parle », « depuis quelle situations » on renforcerait ce que l’on dit ou l’on éclairerait la manière dont il faut considérer les travaux partagés. Mais est-ce si simple, et est-ce suffisant ? Raconter « qui nous sommes » ou « d’où nous venons » peut tout autant devenir un exercice de construction d’une autorité scientifique ou universitaire « dans l’absolu », plutôt que la fabulation d’un contact, d’un rapport au monde, « comment nous nous situons vis-à-vis de notre terrain de recherche, dans la situation de recherche » et même encore plus : comment nous relions-nous, comment héritons-nous, comment nous engageons-nous, comment faisons-nous alliance, comment nous mettons-nous en risque, comment nous remembrons-nous en faisant mémoire (re-member), comment fabriquons-nous en racontant ?

0

Réflexivité(s) – Un livre liquide en libre accès

Livre Réflexivité(s) accessible en libre accès : https://scienceetbiencommun.pressbooks.pub/espacesreflexifs/ ISBN : 978-2-924661-67-3 Pdf disponible sur demande – Dans un ouvrage classique on aurait parlé de « sommaire ». Mais dans ce livre liquide, il faut bien parler...

0

Ouvrir en grand les volets : la Villa revit

À Louise Merzeau « Et de même qu’on n’habite pas, qu’on ne transforme pas en son logis, un appartement du seul fait qu’on s’en sert – pour dormir, manger, travailler-, mais parce qu’on y séjourne, de...

0

« Questions de genre, questions de sciences : blocages et passages aux croisements » » – Novembre 2014 – Par l’Atelier des jours à venir

Suite des sommaires illustrés, pour reparcourir un an de richesse des écrits partagés, mois par mois, par les locataires généreux de la Villa réflexive. – 4 novembre 2014 – “Questions de… Présentations”  » Bonjour, Nous sommes...