Belle villa cherche gérant.e.s dynamiques pour 2017

8037639362_53fda1a8e9_zOn l’a dit, notre beau carnet Espaces réflexifs a cinq ans. Cinq fois douze mois pendant lesquels des carnetier.e.s occasionnel.le.s sont venu.e.s joyeusement s’y installer pour y écrire un peu plus de 400 billets. Le carnet s’est vite appelé la maison, la villa même, la « villa réflexive », gérée par nous deux, Mélodie Faury et Marie-Anne Paveau, qui avons organisé les séjours des uns et des autres ainsi que l’intendance technique du carnet. C’est par le hashtag #VillaRéflexive que nombre de billets ont été indiqués sur Twitter, et la rétrospective actuelle se nomme #RétroVilla pour la même raison. Les métaphores de la location, de l’occupation des lieux, du soin du jardin et de l’argenterie, du thé dans le placard de la cuisine ou du digestif sur le plateau du salon se sont vite imposées, tant cet endroit a été pour nous tou.te.s une véritable maison sur le web.

Prises par d’autres tâches et d’autres projets, mais également désireuses de permettre un renouvellement du projet, nous allons cesser de nous occuper de la belle maison : nous souhaitons passer la main et lançons donc un appel à volontaires. Si vous souhaitez, à deux ou à plusieurs (seul.e, la tâche serait bien lourde), reprendre le projet, le continuer, le faire évoluer, l’enrichir, vous êtes les bienvenu.e.s ! Vous pouvez nous joindre facilement sur Twitter ou par mail. À défaut, la ville restera fermée pendant un an, le temps peut-être de lui trouver un avenir.

Crédit : Denise Krebs, Keys, 2012, Flickr, CC


Marie-Anne Paveau

Enseignante-chercheuse en analyse du discours à l'université Paris 13

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *