Le vertige

 « Cette expérience sociale résulte d’un événement inattendu ou d’une modification imprévue, plus ou moins brusque, de l’environnement des individus ; elle implique une réaction très vive, viscérale, ressentie physiquement parfois même jusqu’à l’écœurement, la nausée, le vertige ; elle conduit celui qui y est confronté à jauger et juger la manière dont l’ordre présent du monde semble s’écarter des valeurs auxquelles il adhère ; enfin, cette expérience sociale suscite un sentiment d’épouvante, de colère, de nécessité d’une réaction immédiate, qui commande un engagement dans l’action. »

 Extrait de « Choc moral » notice écrite par Christophe Traïni, in O.Fillieule, L.Mathieu, C.Péchu, Dictionnaire des mouvements sociaux, Presses de la fondation nationale des Sciences Politiques, Paris, 2009, p.101-102.

J’écrirai donc un peu plus tard.

Mercredi 7 janvier 2015, Place de la République, Paris

Mercredi 7 janvier 2015, Place de la République, Paris


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *