Biais de genre : et les hommes ?

On parle beaucoup du biais de genre dans les résultats scolaires en mathématiques, et du fait que les filles réussissent mieux dans les exercices littéraires que les garçons, et moins bien en mathématiques. On met aussi souvent l’accent sur l’autocensure qui peut exister chez les filles, et la nécessité d’augmenter leur réussite en mathématiques. Un court article dans le journal Science [1], basé sur les résultats du programme PISA (Programme for International Student Assessment), met en évidence une corrélation entre le biais de genre en mathématiques dans un pays donné, et un indice d’ « égalité » des genres dans ce pays (dans un billlet comme celui-ci, il faudrait discuter et mettre des guillemets à chaque mot…). Il semble que plus la culture du pays est favorable à une « égalité » des genres, plus le biais de genre en mathématiques est réduit.

Cependant, un autre résultat interpelle, mais est pour autant moins discuté. Le biais de genre sur les compétences de lecture est, dans tous les pays étudiés, plus marqué que celui des mathématiques : les garçons réussissent moins bien que les filles. De plus, contrairement au biais en mathématiques, il n’est absolument pas réduit dans les pays associés à une meilleure « égalité des genres ». Peut-être une piste à explorer ?

 

Référence
[1] Culture, Gender, and Math. L. Giuso et al. Science. 2008.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *