Quelque chose du genre

En 2014, le carnet « Espaces réflexifs », communément et chaleureusement surnommé « La villa réflexive », ou plus simplement « La villa », prend une orientation thématique, sur un sujet aussi important que brûlant : le genre.

Source : http://tribecafilm.com/online/competitions/6second

Source : http://tribecafilm.com/online/competitions/6second

Les locations sont donc ouvertes, et les futurs habitants sont invités à s’installer pendant un mois dans la villa, qu’ils animeront de leurs textes, images voire musiques, en donnant à cette question du genre la dimension réflexive qu’elle mérite : représentations, métadiscours, constructions, épistémologie, autobiographies intellectuelles, auto-analyses, analyses de pratiques – toutes les boucles réflexives sont les bienvenues. Toutes les formes de billets également : courts ou longs, textuels ou iconiques, originaux ou repris, signés par le.a locataire ou invités, en français natif ou traduit, ou dans une autre langue

L’ensemble des textes fera l’objet d’une sélection pour devenir un « liquid book » dans la collection à paraître sur Open Edition.

Mélodie Faury et Marie-Anne Paveau


Marie-Anne Paveau

Enseignante-chercheuse en analyse du discours à l'université Paris 13

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 09/04/2014

    […] vraisemblablement une partie de ces réflexions en janvier prochain, pendant mon séjour dans la Villa Réflexive. Septembre était propice à sentir ma position changer, comme j’enseignais pour la première […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *