Rideaux pour la chambre d´amis

Transparences pour la chambre d’amis de la Villa. Il faut tout ranger pour que mon invité puisse occuper son espace. Et la métaphore des rideaux me semble particulièrment « lumineuse », parce qu’il vient nous aider faire les textes transparents aux lecteurs français : il va traduire, gratis et amore, les textes de la série « Langues et transparences ».

« Transparence: rideau ». Photo Elena Azofra

Aboubekeur Zineddine est doctorant en Sciences du langage au CENEL (Université de Paris 13 Nord) et travaille comme traducteur freelance. Nôtre ami a repondu à l’appel lancé sur Twitter par Mélodie, et sa réponse –rapide et enthousiaste– met en évidence la générosité, la largesse des gens qui habitent l’univers numérique. Je veux remercier sa compagnie ici, et j’espére qu’il se trouve bien à la Villa. Je vais chercher le vin que Marie-Anne avait laissé à la cave…

N.B. : Les traductions seront placées dans la catégorie « Mois après mois. 9. Septembre 2012. E. Azofra » comme des billets indépendents, avec un lien vers le texte espagnol  au début.


Elena Azofra

Profesora de Lengua española (Historia de la lengua y Morfología) en la Facultad de Filología de la Universidad Nacional de Educación a Distancia (UNED), en Madrid, España.

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Elena Azofra dit :

    Une jolie expérience pour moi aussi ! Et ça n’a fait que commencer…

  2. Zineddine Aboubekeur dit :

    Je viens de lire ce joli billet et je viens de découvrir ce beau rideau qui est tout aussi transparent que toute ta réflexion sur la langue pendant ce mois-ci.
    Je voulais vous remercier pour l’opportunité que mélodie et toi m’avez donné pour entrer dans la villa depuis le temps que je gravite autour d’elle et ses locataires…
    Merci aussi pour cette expérience de réflexivité particulière et pour ces moments d’empathie… Je pense que cette expérience qui a lié mes deux pratiques quotidienne (traduction et blogging)doit faire l’objet d’un excellent billet, soit sur mon carnet (metablog.hypotheses.org) soit sur le tien.
    Au plaisir de te tradu(l)ire bientôt !

    • Mélodie Faury dit :

      Et merci à vous deux d’expérimenter aussi librement dans cet espace numérique !
      Comme je lis Elena avec plaisir ici – et maintenant grâce à toi plus complètement – je serais très intéressée par un retour d’expériences à deux voix
      et que diriez-vous d’une table ouverte sur ce thème 🙂 après le mois de septembre ?

      • Je suis toujours partant pour une nouvelle expérience numérique :), d’autant plus que l’expérience d’échange et d’écriture-traduction à quatre mains avec Elena a été très enrichissante !

        • Elena Azofra dit :

          Mélodie, tu n’arrêtes jamais ! On pourra attendre quelques semaines ? Tu sais, il faut se donner des vacances numériques… ;))

          • Mélodie dit :

            Oui bien sûr ! Le temps de nos échanges n’est pas toujours celui de l’immédiateté
            quant aux vacances numériques, je m’en donne très régulièrement, pas d’inquiétude, mais cela se voit moins que les activités numériques 😉

      • Elena Azofra dit :

        Il ne s’agit pas de la transparence, mais de la magie de la langue… 😉 J’ai découvert ici l’importance d’être à l’aise avec la langue de communication… Même si on comprend plus ou moins le discours, même si on peut répondre, rien n’est pareil à l’aisence qu’on a dans la langue maternelle… Je suis contente de savoir que tu me lis « complètement », Mélodie, grâce à l’expérience partagée Morflo-Metablog…
        (Je dois faire un effort pour écrire publiquement en français, et je regrets de ne pas exprimer très bien mes pensées…)

  1. 31/10/2012

    […] – “Rideaux pour la chambre d’amis”3 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *